` sommaire

 

Image de la première page de la Lettre 

       

Lettre 76-77 : Editorial

 

PRINTEMPS - ETE 2016

 

Nous fêtons cette année les 250 ans du rattachement de la Lorraine à la France. Les Lorrains deviennent officiellement français, ce qui était en fait le cas depuis 1737. En effet, Louis XV n'annexe pas immédiatement les duchés de Lorraine et de Bar à la France mais les remet à titre viager à l'ex-roi de Pologne, Stanislas Leszczynski, qui devient le dernier Duc de Lorraine. Cet évènement est très bien fêté dans les différents tableaux du spectacle Sons et Lumières qui est donné chaque soir sur cette magnifique Place Stanislas. Cette partie d'histoire de la Lorraine est retracée dans la thèse d'Audrey Pauchet d'où sont tirés les deux articles rapportés dans cette lettre des Amis du Musée.

François-Antoine Alliot (1699-1779), petit-fils de Jean-Baptiste Alliot, fils de Pierre Alliot, fut nommé conseiller aulique (qui appartient à la cour) et intendant du roi Stanislas.

Le roi Stanislas, très satisfait du travail d'Alliot, lui offrit le terrain et fit bâtir à ses frais la façade du bâtiment appelé « Pavillon Alliot » au N°2 de la Place Stanislas, qui correspond au grand hôtel de la Reine. Pour tout savoir sur cette famille Alliot, je vous invite à lire d'une part les deux lettres consacrées à celle-ci, mais également la thèse qui retrace en détails le rôle important qu'eurent Pierre Alliot (1610-1685), Jean-Baptiste Alliot (1640-1729), deux médecins lorrains du XVIIe siècle à la cour de Lorraine. L'histoire de cette famille est intimement liée à celle des cours de Lorraine et de France.

Une bonne rentrée à toutes et à tous.

Jean-Luc SCHMUTZ